Jamais l’un sans l’autre

SCHMIDT Jo√ęl

Jean et Aude, fr√®re et soeur n√©s avant la guerre dans une famille besogneuse et sans chaleur affective, entretiennent une relation fusionnelle. L‚Äôa√ģn√©e, protectrice, prend la place de la soeur jumelle de Jean, morte √† la naissance. Fragile, le gar√ßon, aid√© par un psychiatre, trouve un √©quilibre. Une passion commune pour la musique et une formation √† la Schola Cantorum leur ouvre le Conservatoire. Devenus partenaires, reconnus, mondialement c√©l√®bres ‚Äď leur relation intime soul√®ve la curiosit√© des m√©dias ‚Äď ils finissent par assumer une situation incestueuse.¬†¬†Historien de l‚ÄôAntiquit√© principalement, l‚Äôauteur (Germania, HdN juin 2016) transpose ici la l√©gende de Tristan et Yseult. En grande partie r√©aliste, le roman d√©crit la formation et l‚Äô√©volution du couple form√© par les protagonistes, √©troitement li√©s depuis l‚Äôenfance, malgr√© les tabous familiaux et les interdits de la soci√©t√©. Leur relation de tendresse est d√©velopp√©e avec insistance, dans un style vieillot et malgr√© tout rigoureux. La d√©rive vers une relation charnelle assum√©e ne surprend pas vraiment, mais la carri√®re musicale para√ģt artificielle. Une recherche psychanalytique sur la g√©mellit√© peut int√©resser. La fin, r√©solument fantastique, reprend le th√®me de l‚Äôamour √©ternel m√©di√©val. (M.F. et M.Bi.)