J’ai grandi.

GARCIN Christian

Patchwork, pot-pourri de souvenirs ? Oui, mais suivant un plan tr√®s net. D‚Äôabord les appartements et maisons de sa jeunesse, avec l‚Äô√©vocation de la parent√®le, la vraie comme celle √©largie aux tantes qui ne sont ses tantes que par l‚Äôaffection. En prime, des illustrations, photos d‚Äôendroits ou de personnes qui ont marqu√© son enfance. Ensuite, l‚Äôapprentissage, l‚Äô√©cole, les ma√ģtresses, les camarades, les farces. Enfin, les livres qui l‚Äôont fa√ßonn√©, des BD √† Kafka en passant par ceux qui lui ont donn√© le go√Ľt des voyages ou une approche de la spiritualit√©.

 

Enrobant le tout, un style tr√®s personnel et ma√ģtris√©, n√©gligeant verbes et ponctuations, les rempla√ßant par un rythme et un graphisme tr√®s saccad√©, avec emploi syst√©matique d‚Äôincidentes, qui peut d√©router ou s√©duire. Il confirme l‚Äôattirance de l‚Äôauteur de L‚Äôembarquement (NB mai 2003) pour une vision po√©tique de son univers.