Jack et le jackalope

CED, MINO

Jack r√™ve d’√©galer son p√®re, qui est une l√©gende de l’Ouest, et multiplie les b√™tises. Sa nouvelle id√©e : capturer le Jackalope, animal mythique (un li√®vre avec des bois d’antilope). Il s√®che l’√©cole, couvert par sa raisonnable soeur, met des pi√®ges mais le jackalope s’enfuit, notamment gr√Ęce √† l’intervention d’Atchoum, une jeune Indienne tr√®s attach√©e aux droits des animaux. Jack n’a pas dit son dernier mot.¬†Cette BD d’un format long multiplie les aventures en reprenant les th√®mes du western (Indiens, bandits) et en y introduisant un, puis deux animaux fantastiques issus du folklore am√©ricain. Les personnages sont attachants, la parit√© des h√©ros est assur√©e par le r√īle important de la jeune Indienne aux c√īt√©s de Jack. On trouve le th√®me actuel du respect du vivant. Les rebondissements sont nombreux et ponctu√©s de gags. Le dessin, traits d’encre et couleurs contrast√©es, s’inscrit dans des vignettes d√©tour√©es qui font souffler un air de libert√©. Cependant, la lisibilit√© de l’image est parfois sacrifi√©e √† l’esth√©tique et √† un style un peu surann√© dans la repr√©sentation des personnages. C’est un l√©ger b√©mol pour un album dr√īle, vivant, r√©ussi. (M.D.)