Immersion.

FLEISCHER Alain

Une jeune rescap√©e des camps revient en 1948 √† Venise. Dans son Palais du Ghetto, le Prince Sforno d’origine juive re√ßoit David qui recherche l’identit√© de la myst√©rieuse inconnue. Serait-elle Stella la nageuse tch√®que noy√©e en Argentine il y a vingt ans ? Ou Vera son double ? Peut-√™tre Sara la soeur-amante pr√©destin√©e ? Subtilement manipul√©, guid√© par le Prince, David deviendra l’√©crivain de cette histoire tr√®s construite o√Ļ d√©doublements de personnalit√©, r√©incarnations successives, toutes h√©bra√Įques, √©voluent entre pass√© et pr√©sent. Cette qu√™te de v√©rit√© difficilement cernable passe aussi par Trieste, la Boh√™me aux r√©f√©rences tsiganes, mais le fil conducteur serpente ‚Äď en boucle ‚Äď autour de Venise liquide, d√©cadente, mortif√®re, point d’ancrage de ce r√©cit esth√©tisant et c√©r√©bral.¬†Un verbe aux redondances volontaires dans des phrases illimit√©es aux images p√©n√©trantes submerge le lecteur, parfois s√©duit, parfois √©gar√© par des digressions culturelles savantes, allusions et co√Įncidences. Toujours marqu√© par les douloureuses ann√©es nazies (Les angles morts, NB octobre 2003) l’auteur souligne de nouveau la permanence du souvenir, l’horreur de l’oubli, la n√©cessit√© de la m√©moire ancestrale.