Folie douce.

CRUMLEY James

C.W Sughrue, h√©ros r√©current des romans de James Crumley (Le Canard Siffleur am√©ricain, NB d√©cembre 1994), sympathique d√©tective inclassable, ancien combattant au Vi√™t-Nam, amateur de drogue, alcool et sexe, aimerait raccrocher les gants. Mais son ami MacKinderick, riche psychiatre auquel le lie son pass√©, lui demande de d√©couvrir qui a pirat√© les dossiers informatiques de ses clients. L‚Äôenqu√™te s‚Äôav√®re dangereuse et complexe. Les patients se transforment en cadavres et Mac dispara√ģt. Confront√© √† la violence, aux interf√©rences entre trag√©dies pass√©es et pr√©sentes, √† la duplicit√© des individus, et √† ses probl√®mes conjugaux, C.W nage et doute de sa raison, d‚Äôo√Ļ le titre. Pourtant, progressivement, √† sa mani√®re, le ‚Äúpriv√©‚ÄĚ d√©noue les fils d‚Äôune intrigue o√Ļ des jumeaux monstrueux, assoiff√©s de vengeance, des policiers corrompus, des truands auteurs d‚Äôune arnaque √† la S√©curit√© Sociale, des femmes ambigu√ęs et un ami frivole jouent tous un r√īle. La relation entre tous ces gens reste assez n√©buleuse.

 

Les mêmes ingrédients (style réaliste et humoristique, beaucoup de sang, tableau cynique d’une société américaine décadente ) donnent un polar compliqué.