Fleurs d’un jour.

STAHL Anna-Kazumi

Aim√©e est fleuriste √† Buenos-Aires et tous les matins elle part au march√© aux fleurs, revient chez elle, pr√©pare le petit d√©jeuner pour sa m√®re Hanako et son mari Francisco. Elle disposera les brass√©es de fleurs sur la table de l’atelier afin qu’Hanako, qui est muette, compose ces incroyables ikebanas qui font la renomm√©e de leur boutique. √Ä la mort de son p√®re, Aim√©e qui n’avait que huit ans dut quitter pr√©cipitamment les √Čtats-Unis avec sa m√®re d’origine japonaise. Pour cette fuite inexpliqu√©e et myst√©rieuse, elle ne peut que se raccrocher aux quelques souvenirs qu’elle garde, surtout des trois derniers mois pass√©s chez sa grand-m√®re et l’Argentin. Vingt-cinq ans plus tard elle re√ßoit une lettre de La Nouvelle-Orl√©ans lui annon√ßant qu’elle vient d’h√©riter d’une maison. Pour essayer de comprendre les secrets qui ont entour√© son d√©part elle se rendra en Louisiane. L’auteure d’origine am√©ricaine et japonaise, install√©e depuis dix ans en Argentine, a choisi d’√©crire en espagnol ce premier roman intimiste, color√©, parfum√©, qui r√©v√®le une √©criture agr√©able, malgr√© quelques longueurs, et un certain sens de l’intrigue.