Fleur de Barbarie.

PINEAU Gisèle

Josette a neuf ans lorsqu’elle débarque à Marie-Galante. Tout ce qu’elle sait, elle l’a appris de sa nourrice chez laquelle sa mère l’avait placée quand elle avait quatre ans. C’est dans la ferme de Tata Michelle qu’elle a grandi auprès de Pépé Marcel et de Mémé Georgette. En hommage à Joséphine Baker, son idole, Tata Michelle décide de rebaptiser Josette en Joséphine. Un jour sa mère, munie de la lettre officielle de la DDASS, est venue la chercher pour l’envoyer au pays de ses “racines”. Redevenue Josette, obéissante et résignée, elle vit désormais avec sa grand-mère Theodora et la suit partout, à l’église et surtout dans la maison de l’Autre bord où elle est la domestique de Margareth, auteure mondialement connue. Josette, qui, pour chasser ses démons, écrivait déjà des histoires, décide, au contact de Margareth, de devenir écrivain.  Gisèle Pineau, avec l’humour et le langage coloré que nous lui connaissons (Chair piment, NB décembre 2002) évoque avec maîtrise et sensibilité les secrets de famille, l’abandon, l’injustice, l’amour, le déracinement.