Entre chiens et loups.

BLACKMAN Malorie

Sephy est fille du ministre de l’intérieur, Callum est fils de sa gouvernante. Ils ont grandi ensemble et partagé leurs jeux depuis toujours, bien qu’issus de deux classes sociales différentes qui se partagent la société. Les Primas sont noirs, riches et puissants, les Nihils sont blancs, pauvres et opprimés. A l’adolescence, leur amitié évolue doucement vers un amour partagé, plus fort que les barrières posées par leur entourage.

La fable politique, ni localis√©e ni dat√©e, peut s‚Äôappliquer √† toute soci√©t√© s√©gr√©gationniste. Les moyens de pression et de r√©pression sont malheureusement universels, bas√©s sur la peur et la haine. La collusion entre le pouvoir en place et l‚Äôorganisation terroriste d√©truit tout espoir et entretient une fatalit√© pr√©sente dans les deux camps. Le r√©cit √† deux voix, parfois alourdi par la traduction, laisse le myst√®re se r√©v√©ler peu √† peu, m√©nageant le suspense jusqu‚Äô√† la derni√®re page. L‚Äôinversion des ¬ę¬†couleurs¬†¬Ľ ajoute du piquant √† l‚Äôhistoire et fait r√©aliser √† quel point les id√©es re√ßues sont ancr√©es dans les mentalit√©s. Un livre int√©ressant, parfois dur.