En sacrifice à Moloch

LARSSON Åsa

En Laponie, la main d’un homme disparu est retrouvée dans l’estomac d’un ours. Peu après, une femme est tuée sauvagement à coups de fourche. Son petit-fils, sans doute témoin du meurtre, ne se souvient de rien. La procureure Rebecka Martinsson, chargée de l’enquête, établit que les victimes sont un père et sa fille. Elle découvre d’autres morts suspectes dans cette famille et, alors qu’elle oriente ses investigations vers le passé, l’enfant est à son tour menacé. Arrivera-t-elle à le sauver ?  Åsa Larsson (Tant que dure ta colère, NB novembre 2016), elle-même originaire du grand nord suédois, peint avec empathie ce monde glacé, ses forêts sombres, ses chasseurs, ses rudes habitants. Le déroulement de l’enquête de son héroïne récurrente, la procureure, alterne avec le récit, dans les années 1910, de la vie dure d’une institutrice qui exerce dans la ville minière de Kiruna, alors en pleine expansion. S’attachant à la psychologie des personnages, retraçant l’histoire de cette contrée sauvage avec vivacité, l’auteure maintient le suspense jusqu’au bout. À lire d’un trait.  (C.P. et M.S.-A.)