Else l’aventureuse, ou danse autour d’une duchesse, 1832

FRIANG Michèle

En 1828, sous Charles X, le comte de Ferval accepte d‚Äô√©pouser la filleule de sa riche tante pour restaurer ses finances‚Ķ Elle a dix-huit ans, il ne la conna√ģt pas ; elle se r√©v√®le peu √† peu, au cours des √©v√©nements mondains et historiques. √Ä Charles X contraint √† l‚Äôexil succ√®de Louis-Philippe, ce qui donne en 1832 √† la p√©tulante duchesse de Berry l‚Äôoccasion r√™v√©e d‚Äôune jolie r√©volte ! Apr√®s un horrible malentendu, le couple se retrouve en Vend√©e, dans des circonstances passionnantes‚Ķ¬†¬†Solidement document√©, √©crit par une historienne √©prise du XIXe si√®cle (Pauline Viardot : au miroir de sa correspondance, NB septembre 2008), ce roman √©pouse une p√©riode pittoresque de notre histoire, et les h√©ros de fiction n‚Äôont rien √† envier aux Vend√©ens partisans de la duchesse. Leurs go√Ľts, leur apparence sont d√©crits avec une pr√©cision √©vocatrice. Si leur relation a bien mal commenc√©, leur vie sentimentale est d√©licatement √©voqu√©e, avec romanesque, panache et clair de lune‚Ķ Le style, l√©g√®rement compass√© et d√©suet, s‚Äôaccorde avec le romantisme du temps. L‚Äôamour domine l‚Äôensemble, mais la duchesse, r√©elle, est aussi emp√™tr√©e dans sa vie sentimentale que le couple fictif ! Les secrets se distillent, le courage des protagonistes est entra√ģnant : un excellent moment. (E.B. et L.K.)