Elle ne pleure pas, elle chante

CORBEYRAN √Čric, MURAT Thierry

Victime d’un accident, un p√®re est dans le coma. √Ä son chevet, sa fille Laura d√©j√† ind√©pendante. Que ressent-elle ? De la joie ! C’est qu’un pass√© terrible relie la fille et le p√®re. Une relation incestueuse indicible, toujours tue entre eux, insupportable pour Laura. Dans le silence et la solitude de la chambre d’h√īpital, devant le corps immobile, elle ose alors les mots et dire sa haine‚Ķ et, d√©nou√©e au final, rire enfin de la terrible situation.

La BD est une adaptation pleine de retenue et de sensibilit√© d’un texte √©ponyme, ¬ę int√©rieur et intime ¬Ľ, d’Am√©lie Sarn, publi√© en 2002 chez Albin Michel (Cf. N.B. mai 2002). Un r√©citatif √† la premi√®re personne et des bulles en r√©serve blanche placent ces mots indicibles dans un dessin stylis√© tr√®s pur, au trait √©pais, aux formes esquiss√©es, avec des couleurs harmonieuses pos√©es en aplat. Un album remarquable dont la lecture peut s’av√©rer √©prouvante.