Dommages de guerre (Finnele ; 2)

TEUF Anne

Thann, Alsace, 1920-1927. La Grande Guerre est enfin finie ! L’Alsace redevient française. Joséphine dite Finnele, dernière de la famille Koehrlen, doit vite trouver un travail. Située près des tranchées, encore truffée d’obus non éclatés dans les champs, la petite ville est en grande partie détruite. Leur maison n’est qu’une pauvre cabane de bois en attendant les indemnités de guerre qui tardent beaucoup. Les prisonniers allemands sont remplacés par des Italiens et des Polonais. Finnele, seule à parler le français et l’allemand, doit traduire à ses parents ce que disent ces Français qui viennent de « l’intérieur ».  14 ans en 1920, la jeune fille est animée de la joie de vivre de son âge malgré les nombreux et difficiles changements autour d’elle. Anne Teuf raconte, à travers cette BD, la vie de sa grand-mère Joséphine. Après avoir connu la guerre, elle grandit peu à peu, apprenant à survivre malgré les privations et la dureté de sa mère. Quel récit vivant ! Tout est dit ou suggéré par petites touches. On comprend la difficulté des Alsaciens à s’adapter aux Français avec leur centralisme et leur langue tandis que ceux-ci ne conçoivent pas que les Allemands arrivés en 1870 s’enracinent chez eux en Alsace. Le dessin en noir et blanc d’Anne Teuf croque à merveille les individus différents, la désolation de certains paysages et la vie qui reprend le dessus. (A.D. et Y.H.)