Dix-sept ans

SCHNECK Colombe

En juin 1984, Colombe est une lyc√©enne heureuse, insouciante, confiante en son avenir. Elle est dou√©e, ambitieuse, et se veut libre de toute contrainte. Quand elle se d√©couvre enceinte, elle refuse de se laisser enfermer dans sa condition de fille. Ses parents et son petit copain sont les seules personnes mises au courant de sa d√©cision d’interrompre la grossesse. Elle n’en parlera plus √† personne, pendant trente ans.¬†Dans ce court r√©cit autobiographique, Colombe Schneck (Mai 67, NB juin 2014) met enfin des mots sur les sentiments qui ont grandi avec elle. √Ä Dix-sept ans, la honte, la g√™ne et l’orgueil l’ont pouss√©e √† nier le traumatisme de l’avortement. Au fil des ann√©es, elle prend progressivement conscience de l’empreinte laiss√©e en elle par cet ¬ę¬†√©v√©nement¬†¬Ľ. Le t√©moignage litt√©raire d’Annie Ernaux, dit-elle, sur la solitude v√©cue par les femmes qui avortent lui a servi de r√©v√©lateur. La dimension intime et psychologique du r√©cit est privil√©gi√©e, mais l’auteur n’omet pas de replacer son cas personnel dans le contexte politique et social de la loi Veil. Ce texte limpide est √©clairant sur un sujet qui reste grave.(T.R. et M.-A.B.)