Demain, je m’enfuis de l’enfer.

BENEDETTI Jean-Marc

Sangl√© sur un lit d‚Äôh√īpital psychiatrique, Angel Sacramento vit l‚Äôenfer de l‚Äôincompr√©hension mais non, il n‚Äôest pas fou. Ce sont eux, les autres, qui ne le comprennent pas. Il a d√©j√† tout racont√© au juge qui l‚Äôinterroge sur son accident de montgolfi√®re et la mort de sa compagne, Ir√®ne. Ce qu‚Äôil ne veut pas dire, il d√©cide de l‚Äô√©crire pour revivre ce qu‚Äôil a v√©cu avec Ir√®ne et les faits qui l‚Äôont conduit dans cet h√īpital : comment sa vie a chang√© √† cause d‚Äôun livre sur la navigation a√©rienne et des voix qui l‚Äôont pouss√© √† construire une montgolfi√®re. Il est intern√© pour la premi√®re fois √† l‚Äôh√īpital o√Ļ il rencontrera Ir√®ne‚Ķ ¬†√Čcrit √† la premi√®re personne, ce r√©cit est un va-et-vient obsessionnel entre le pass√© et le pr√©sent, entre les interrogations et les motifs de son enfermement. Un premier roman de belle √©criture, bien construit, mais tr√®s sombre.