De la francophilie en Amérique.

JOUTARD GeneviĂšve, JOUTARD Philippe

& & & &

 

Historiens, les auteurs se sont trouvĂ©s aux États-Unis au plus fort de la crise qui a opposĂ© nos deux pays sur l’Irak. HeurtĂ©e par la rĂ©action peu diplomatique de la France, intoxiquĂ©e par une propagande mensongĂšre, l’opinion amĂ©ricaine a souvent abondĂ© dans le sens d’une presse nationaliste dĂ©chaĂźnĂ©e. Mais les auteurs relativisent cette poussĂ©e de francophobie. En dehors de telles crises internationales, la plupart des AmĂ©ricains, encore plus ignorants que nous en gĂ©ographie, se dĂ©sintĂ©ressent de l’Europe, Ă  l’exception d’une grande partie de la communautĂ© noire qui ressent les Français comme ouverts Ă  la nĂ©gritude et au jazz. Mais ce sont surtout les intellectuels, les artistes, les universitaires, blancs ou noirs, qui dĂ©mentent notre impression d’une profonde francophobie outre-Atlantique. Les auteurs ont rencontrĂ© un grand nombre d’entre eux et constatĂ© chez la plupart un vif intĂ©rĂȘt pour la France, plus que pour tout autre pays europĂ©en.

 

Ce tĂ©moignage lucide, vivant, plutĂŽt rassurant, se lit avec intĂ©rĂȘt. Il retrace les relations franco-amĂ©ricaines et fait connaĂźtre ou redĂ©couvrir chaleureusement des AmĂ©ricains “passeurs d’ocĂ©an”.