Day

KENNEDY A.L.

N√© en 1924 en Angleterre, Alfred Day s’engage tr√®s jeune dans la Royal Air Force pour √©chapper √† son p√®re et fuir la poissonnerie familiale. La prison et la torture lui laissent une empreinte ind√©l√©bile. En 1949, il accepte de participer √† un film r√©trospectif dans un camp militaire reconstitu√© en Allemagne. En superposant ces deux univers d√©cal√©s, souvent difficiles √† discerner, l’auteure utilise la m√™me construction que celle de Le contentement de Le contentement de Jennifer Wilson (NB janvier 2005). En faisant intervenir la voix int√©rieure du h√©ros, rappelant Paradis (NB mars 2006), elle complique un peu plus la lecture du r√©cit. Si l’on surmonte ces difficult√©s, on appr√©cie la subtile analyse psychologique d’un individu marqu√© par son enfance, par son pudique amour pour une jeune femme et d√©couvrant la solidarit√© et l’amiti√© dans l’√©quipage de son bombardier. Un roman parfois d√©routant.