Croque-matou

ELSCHNER Géraldine, SCHMID Sophie

& &

 

Il est trop petit, il arrive partout le dernier : il n’y a que quelques mis√©rables restes pour lui pendant que, chaque jour de la semaine, matou se goinfre de lait et de saucisses. Il r√™ve du jour o√Ļ il sera grand, plus costaud qu’un taureau, plus fort que les plus gros, un super h√©ros qui sauvera une belle souricette. Et ce jour-l√†, il laissera gros matou qu√©mander quelques restes.

Sur fond de papier bis, une illustration dans les tons gris et ocre, de larges dessins sur double page qui, par un coup de crayon subtil et expressif, mettent en scène des sentiments très humains, le complexe du petit, le rêve de revanche du rat rachitique aux membres grêles sur le chat placide gavé de nourriture. Texte très court comportant quelques mots en typographie plus large pour rythmer la lecture.