Crimes

SCHIRACH Ferdinand von

Dans ce premier recueil de onze nouvelles qui a obtenu, en Allemagne, le prix Kleist (2010), ce c√©l√®bre avocat sp√©cialiste des affaires criminelles met √† profit son savoir-faire : au-del√† de l‚Äôacte expos√© avec nombreux d√©tails sanglants, il s‚Äôattache √† d√©crire le mental du criminel, √† d√©cortiquer au scalpel les m√©canismes des pulsions meurtri√®res et √† tenter de les comprendre. Chaque nouvelle racont√©e par l‚Äôavocat de la d√©fense √©claire le cheminement psychologique et affectif du meurtrier ou du contrevenant. Dans ¬ę Les Pommes ¬Ľ, F√§hner, tiraill√© entre amour et haine pour son √©pouse, ne voit pas d‚Äôautre recours que de lui fendre le cr√Ęne‚Ķ alors qu‚Äôil a jur√© de ne jamais la quitter. Cheminement identique dans ¬ę Le violoncelle ¬Ľ o√Ļ la soeur, intimement li√©e √† son fr√®re avec lequel elle a partag√© les brimades paternelles, se r√©sout √† mettre fin √† sa d√©ch√©ance apr√®s un accident. Certaines nouvelles rec√®lent une grande intensit√© dramatique, d‚Äôautres de l’humour, notamment ¬ę Le h√©risson ¬Ľ et ¬ę L‚Äô√©pine ¬Ľ. Mais l‚Äôensemble, descriptif et sans effet de style, sans √©motion, manque de souffle litt√©raire.