Coupable en toute innocence

BENNECKENSTEIN Heidi

Heidi naît près de Munich en 1993 dans un milieu néo-nazi. Éduquée à la spartiate par un père autoritaire, l’enfant passe ses vacances dans des camps paramilitaires clandestins et appartient à des organisations d’extrême-droite, jusqu’à dix-huit ans. À l’adolescence, elle se révolte contre l’école, rate ses études et passe ses loisirs en « camaraderies » dans l’alcool, la violence et les chants nazis. Là elle rencontre son futur mari, le chanteur extrémiste Flex ; tous deux diffèrent des soudards qui les entourent. Alors qu’elle est enceinte, ils prennent conscience du monde réel… La rupture avec ses racines est difficile, il s’agit de renier famille, loisirs, amis, cadre de vie, tout se tient et les englue. Pour écrire ce témoignage, Heidi Benneckenstein a ouvert la boite de Pandore. Aujourd’hui puéricultrice, elle s’est battue pour s’affranchir d’un passé qu’elle juge honteux, s’ouvrir au monde et fonder une association en faveur de la tolérance, qui aide les anciens néo-nazis voulant s’en sortir. Parfois terne, mais clair et précis. (D.D. et E.B.)