Corsaire

CUSSLER Clive, DU BRUL Jack B.

1803, au large de Tripoli. Alors qu’une escadre américaine pourchasse des pirates barbaresques, un officier disparaît après avoir sauvé de la noyade un ennemi, Al-Jama. Deux siècles plus tard, ces incidents intéressent à la fois la CIA et un groupe terroriste dont le chef a pris le nom d’Al-Jama. La CIA lance alors plusieurs opérations : le kidnapping d’un terroriste par l’équipage d’un cargo abritant un poste de commandement secret, et l’infiltration d’un agent dans une équipe archéologique en Tunisie. Cependant, une conférence doit se tenir à Tripoli pour clore un conflit Occident/Islam. La secrétaire d’État américaine qui s’y rend disparaît après que son avion s’est écrasé en Libye. Attentat ? Ces événements sans lien apparent déclenchent enlèvements, fusillades et attaques sanglantes.

 

Les auteurs sont spécialisés dans les thrillers se déroulant à l’échelle internationale. Leur expertise en armes et équipements miliaires leur permet des développements techniques poussés très loin (Croisière fatale, NB avril 2011). Mais la complexité du scénario liée à la multiplicité des champs d’action et l’apparition fréquente de nouveaux personnages, ainsi que l’accumulation de détails superflus alourdissent l’intrigue et la rendent difficile à suivre. Quelques rebondissements et une trouvaille finale ne suffisent pas à créer un véritable suspense.