Contes insolites et insolents

BLOCH Muriel

Il √©tait une fois un seigneur amateur de contes, devenu de plus en plus maussade et de moins en moins hospitalier : gr√Ęce √† son Conte des vingt-quatre heures, un pauvre voyageur malin obtient le g√ģte, le couvert et le v√™tement ! Les enfants de Chelm, qui d√©testaient leur bain hebdomadaire dans l’eau froide de la rivi√®re, ne seront plus oblig√©s de s’y soumettre qu’une fois par an, gr√Ęce √† un calcul astucieux de Gimpel le cordonnier !Muriel Bloch reprend dans ce recueil des contes qu’elle se pla√ģt toujours √† raconter – yiddish pour la plupart (Les contes de Chelm), auxquels elle joint deux nouveaut√©s, l’une d’Afrique de l’ouest : la chanson du poussin guerrier, l’autre d’Ha√Įti :¬† Hibou. Nonsense, folie, tendresse √©maillent ces contes souvent pleins de malice, servis par une √©criture p√©tillante et musicale. Les dessins et collages d’Aur√©lia Grandin, vivement contrast√©s, s’accordent bien, par leur forme peu conventionnelle, √† cette atmosph√®re d’invraisemblance. ¬†