Comment mon père est mort deux fois

GREVET Yves

2017. La R√©union. So√ęn apprend la mort dans un ¬ę¬†accident¬†¬Ľ de son p√®re, et que celui-ci vivait sous une fausse identit√©. L’a-t-on supprim√© et pourquoi ? Il fait la connaissance de sa famille de m√©tropole. 1984-1985. Le journal d’Yvon, enseignant en Turquie pendant son service militaire, s’intercale dans le r√©cit. Le lecteur d√©couvre l’amour qui le liait √† une jeune Bulgare √©prise de cin√©ma, pendant que So√ęn part √† sa recherche, soutenu par Ida, une amie de l’√ģle.¬†Le contraste est grand entre l’√ģle o√Ļ vit l’adolescent avec sa m√®re et sa famille nombreuse et chaleureuse, et Ankara, capitale aust√®re o√Ļ se rencontrent acteurs de la guerre froide, services secrets et terroristes en fuite. On est surtout sensible au parall√®le entre le p√®re et le fils d√©couvrant le monde et l’amour avec la m√™me fra√ģcheur un peu na√Įve. Ce roman de formation nourri de souvenirs de l’auteur peut toucher les 12-13 ans. (R.F. et M.-C.D.)¬†