Fils de l’eau. (Chronique des temps obscurs ; 2.)

PAVER Michelle

& & &  

 

Torak le solitaire a perdu Loup, son compagnon et vit dans le clan des Corbeaux, celui de son amie Renn (FrĂšre de Loup, LJA mai 2005). Un mal mystĂ©rieux frappe les hommes de folie. Au mĂ©pris du danger que reprĂ©sentent les Mangeurs d’Ăąmes, Torak s’enfonce seul dans la ForĂȘt Profonde mais c’est au bord de la mer, oĂč le clan des Phoques dĂ©tiendrait un remĂšde, que va se jouer le drame. AlertĂ©s, Loup et Renn viennent apporter leur secours pour affronter cette nouvelle Ă©preuve.

La vie aux temps prĂ©historiques, les angoisses de l’homme dĂ©muni face aux forces naturelles, le respect de l’adolescent veillant Ă  ne rien dĂ©truire sans nĂ©cessitĂ© soutiennent l’intĂ©rĂȘt. Le ton naturel, des dialogues utilisant des mots d’aujourd’hui, font facilement ressentir cette symbiose avec le vivant, en phase avec les prĂ©occupations Ă©cologiques de notre temps. La rĂ©vĂ©lation partielle des origines de Torak et de sa vraie nature mĂ©nage une surprise de taille, et l’on attend le troisiĂšme volet de la trilogie.