Comme une voix lointaine.

LACROIX Marie-Hortense

Myriam, la soixantaine, est une concertiste rĂ©putĂ©e, sa vie se centre autour de son piano. Trop prise par ses rĂ©citals, elle prĂȘte peu d’attention Ă  ceux qui l’entourent, Ă  sa fille Lucie, dont elle a en vain tentĂ© de faire une artiste, Ă  son frĂšre Philippe et Ă  James, son agent trĂšs dĂ©vouĂ© depuis vingt-cinq ans. L’annonce de la venue d’un petit-fils l’Ă©lectrise : avant mĂȘme qu’il voit le jour, elle joue pour lui ses compositeurs favoris et continue lorsqu’il est nĂ©, persuadĂ© qu’il sera un gĂ©nie de la musique. Las, il se rĂ©vĂšle sourd-muet. Myriam s’investit alors avec les parents dans l’apprentissage du langage adaptĂ© et des jeux susceptibles de le distraire. Elle perçoit les qualitĂ©s de Philippe, qu’elle sous-estimait, de James, qui meurt d’un cancer et qu’elle tente, maladroitement mais avec coeur, d’aider.

Un roman tout en finesse, oĂč les nuances et l’Ă©volution des liens familiaux et de l’amitiĂ© sont analysĂ©s avec subtilitĂ©. Une trĂšs belle Ă©criture, dĂ©pouillĂ©e et pourtant imagĂ©e, achĂšve de rendre l’ouvrage, attachant et original par son sujet, particuliĂšrement bien traitĂ©.