Colette et Jacques

DUHAMEL Olivier

En 1940, Jacques et sa jumelle Monique perdent leur p√®re ; ils ont seize ans. Lui, jeune r√©sistant, √©tudiant brillant, puis collaborateur dans divers minist√®res, devient conseiller d’Edgar Faure. D√©put√© centriste du Jura, il est ministre de la Culture en 1971 mais meurt en 1977, √† cinquante-trois ans. Cette personnalit√© forte, cet homme de conviction sera, toute sa vie, amoureux de sa femme Colette, tr√®s proche de ses quatre enfants, de sa famille et de ses amis souvent rassembl√©s dans la maison familiale de Sanary.¬†¬†De 1940 √† 2009, le lecteur suit, chronologiquement, le quotidien de la famille Duhamel et la carri√®re de Jacques. √Ä travers celle-ci ressurgissent les √©v√©nements politiques de ces ann√©es o√Ļ s‚Äôillustre le g√©n√©ral de Gaulle, o√Ļ la guerre d‚ÄôAlg√©rie et Mai 68 fracturent la soci√©t√© fran√ßaise. Immerg√© dans les consultations minist√©rielles et les enjeux des choix pr√©sidentiels, Jacques s‚Äô√©vade en rejoignant un clan soud√©, engag√©, aux valeurs morales affirm√©es. Autour de Colette, compagne libre, attachante, √©ditrice, Jacques entretient avec un cercle large du Tout-Paris politique et culturel des relations autres que mondaines. Et Olivier, professeur de droit, tente alors ce premier roman-biographie, hommage m√©moriel √† un p√®re aim√© et admir√©. L’√©criture, h√©las, s’enlise dans de nombreux clich√©s. (A.C. et B.T.)