Clarisse.

B√ČTEILLE Roger

Fran√ßois B√®s, un cultivateur du Rouergue, revient de la guerre de 1914. Il retrouve avec joie son fils adolescent et Clarisse, ¬ę¬†sa petite princesse¬†¬Ľ de douze ans, mais le comportement de sa femme le laisse insatisfait et amer. Jeanne souhaite que sa fille devienne religieuse ; Fran√ßois voudrait lui √©pargner le sort p√©nible des paysannes. Il s’embauche sur le chantier de la route pour payer ses √©tudes. Clarisse entre √† l’√©cole Normale, devient institutrice dans un village isol√© o√Ļ elle initie ses √©l√®ves au sport, enseigne l’hygi√®ne, encourage l’installation de l’√©lectricit√©. Avec Philippe, un jeune ing√©nieur dont elle s’√©prend, elle fait campagne pour convaincre les r√©ticents. Leur relation amoureuse, qui perturbe les ambitions du jeune homme, tourne court. La guerre √©clate √† nouveau. Clarisse sauve des enfants juifs et retrouve dans son combat celui qui ne l’a jamais d√©√ßue, son p√®re.

Roger B√©teille conna√ģt bien le monde rural et le milieu enseignant. De m√™me que dans Le Parisien (NB juillet 2002), cet universitaire sait louer la beaut√© un peu aust√®re de son terroir dans ce roman au charme d√©suet.