La dame de Sanglard

BÉTEILLE Roger

En 1919, Maria, bientôt vingt ans, fille de modestes paysans du Rouergue, s’enfuit du couvent avant sa prise de voile. Sa mère ne lui pardonnera jamais cette honte infligée à la famille. Envoyée comme lingère dans un petit castel près de Rodez, elle découvre une châtelaine désargentée, ruinée par les emprunts russes et les frasques de son fils, joueur et débauché. La ferme de la propriété, Sanglard, est un vaste domaine dirigé par les Varesse père et fils. Maria épouse le fils, Guillaume, mutilé de guerre, et devient la maîtresse des lieux  C’est dans une véritable fresque historique et sociale que Roger Béteille, le romancier du Rouergue (Un homme en vue, HdN janvier 2018), inscrit cette belle histoire d’amour, dans un cadre minutieusement décrit, paysages accidentés, riants ou sauvages. Les impératifs de la société, son organisation, l’occupation allemande, la Résistance, les maquisards y ont leur place tout comme l’évolution de l’exploitation dictée par les facteurs économiques. L’héroïne est le symbole des femmes modernes. Un long roman sans surprise, bien documenté. (C.-M.M.)