Christian Volckman : Renaissance. (La disparition.)

MATZ, JACAMON Luc

&&

 

Dans le Paris de 2050, une jeune femme ing√©nieur, sp√©cialis√©e dans la recherche sur une maladie rare, dispara√ģt, enlev√©e par le trust pharmaceutique Avalon. Sa soeur enqu√™te et fait appel √† Karas, un policier aux m√©thodes solitaires et efficaces. Cela les m√®nera vers une multinationale en qu√™te de l’immortalit√©, source du pouvoir absolu‚Ķ Quel dommage que le sc√©nario soit si confus et si peu passionnant¬†!

 

La grande originalit√© de cet album vient du fait qu’il est √©dit√© en m√™me temps que sort dans les salles de cin√©ma le film noir et blanc ¬ę¬†Renaissance¬†¬Ľ dont il est issu. On y retrouve les principales images fortes du dessin anim√© r√©alis√© gr√Ęce √† l’informatique. Le graphisme est remarquable¬†: fait de noir total, de blanc pur et de tr√®s rares nuances de gris√© rappelant la facture de Sin City, en plus l√©ch√©, il r√©ussit aussi bien l’√©vocation des personnages que des d√©cors somptueusement imagin√©s dans la capitale. L‚Äôalbum est moins spectaculaire que le film qui, lui, prend le temps de d√©tailler l’histoire et de faire go√Ľter un Paris o√Ļ style haussmannien et futurisme baroque s’allient harmonieusement.