Cet effrayant besoin de famille.

JANICOT Stéphanie

Voil√† une histoire de famille bien compliqu√©e ! Pablo Albar√†n a eu quatre enfants de trois femmes diff√©rentes, deux l√©gitimes et une ma√ģtresse. Les deux a√ģn√©s se transforment en bourgeois parisiens convenables, le troisi√®me, Italien, est musicien √† Venise. En fait le r√©cit tourne autour de Santa Maria, la derni√®re, n√©e √† Madrid. Elle a grandi seule entre un p√®re tr√®s vieux et une m√®re obs√©d√©e par la r√©ussite. Elle souhaiterait tellement avoir une famille avec des fr√®res et soeurs comme tous les petits Espagnols. Ce n‚Äôest que tard qu‚Äôelle d√©couvrira les autres membres de sa famille avec lesquels elle ne r√©ussira jamais √† tisser les liens affectueux tant d√©sir√©s. Sauf avec le jeune Marcantonio, son neveu italien‚Ķ

 

On retrouve dans ce roman le th√®me de la solitude d√©j√† abord√© par St√©phanie Janicot (Tu n‚Äôes pas seul √† √™tre seul, NB juin 2005), un certain mal de vivre aussi. Santa, jeune femme, est mal dans sa peau et n‚Äôavance pas dans la vie. Gr√Ęce √† un r√©cit vivant et intime, on la suit dans ses interrogations et ses angoisses.