Ce qui fait battre nos coeurs

HINCKEL Florence

En 2030, on sait reproduire presque tous les organes. Mais cela a un coût ! Esteban, désespéré, dont la petite soeur a un coeur artificiel bas de gamme, kidnappe Leila, une ado surnommée par les médias «  la fille artificielle » (de ses organes vitaux, seul son cerveau est humain), et Noah, riche héritier de la société Organic, Maria, une jeune femme « augmentée » d’un bras articulé redoutable, embarque avec eux. C’est le début d’une cavale mouvementée relayée par les réseaux sociaux.  Florence Hinckel signe un roman noir, où l’on prend des risques, où l’on brave la loi pour une cause que l’on croit juste : le droit d’avoir des organes vitaux artificiels de bonne qualité pour tous. Les personnages qui interviennent dans des monologues alternés sont attachants dans ce thriller à suspense qui pose des questions d’inégalité, de bioéthique, mais considère comme acquise la surveillance généralisée. Qu’est-ce qu’être humain ? Y-a-t-il des barrières au transhumanisme ? Jusqu’où pouvons-nous changer nos corps sans cesser d’être humains ? Un excellent roman à la chute surprenante : attention aux IA ! (J.G. et M.D.)