Ce qu’en dit James

SCHNEIDRE Dominique

Quel bel hommage rendu √† sa grand-m√®re que de la mettre en sc√®ne au milieu d‚Äôune biblioth√®que ! La narratrice est une personne d‚Äôun certain √Ęge qui vit dans une maison d√©labr√©e et doit faire face aux multiples vicissitudes qu‚Äôapporte la vieillesse. Pour meubler sa solitude, elle converse avec les diff√©rents auteurs dont les livres garnissent en grand nombre les rayons de sa biblioth√®que. C‚Äôest ainsi que sont pass√©es en revue les questions de toiture, de dettes et de banquier, de concession au cimeti√®re, d‚Äôamiti√© et de famille. ¬†Apr√®s Fortune de m√®re (NB juillet 2001), on peut penser que Dominique Schneidre poursuit sa qu√™te familiale. Elle fait parler de grands √©crivains classiques de tous les temps, √† travers un v√©ritable patchwork de citations, faisant partager sa formidable √©rudition. L‚Äôon voudrait bien avoir la m√™me familiarit√© que la sienne avec ces g√©ants de la litt√©rature. Un plaisir plein de clins d‚Äôoeil et d‚Äôhumour.