Brave story ; 1 et 2

MIYABE Miyuki

Wataru a onze ans et on le dit born√© : comme son p√®re, il aime aller au fond des choses. Pourtant, quand son ami Katsumi l’entra√ģne dans l’immeuble inachev√© qu’on dit hant√©, il n’en m√®ne pas large. √Ä la maison, le climat se d√©t√©riore, on parle de divorce et Wataru ne demande qu’√† croire Mitsuru, le nouveau qui pr√©tend que s’ouvre, dans l’immeuble abandonn√©, un autre monde o√Ļ l’on peut changer le destin : Vision.

 

Ancr√© dans la r√©alit√© du Japon contemporain – p√®re absorb√© par son travail, m√®re m√©nag√®re irr√©prochable, √©colier inscrit au cours du soir dans un quartier populaire sensible en cours de r√©novation – ce roman vire √† l’√©pop√©e fantastique dans la deuxi√®me partie. ¬ę Vision ¬Ľ, monde fa√ßonn√© par l’imaginaire des voyageurs qui y acc√®dent, n’est pas une √©chappatoire. Wataru y vit pleinement ses √©motions, parfois violentes, sans exclure les probl√®mes de la r√©alit√© : racisme, secte, sacrifice, etc. Parcours symbolique et r√©flexion morale transcrits par une imagination riche en cr√©ations et en suspense. √Ä suivre. Le dessin anim√© de K√īichi Chigira, sorti en f√©vrier 2008, pr√©sente la trilogie et insiste sur la lutte des deux voyageurs dans des images spectaculaires, sans √©dulcorer le conflit familial.