Billie Holiday.

CHALMET VĂ©ronique

Juillet 1959, dans un hĂŽpital new-yorkais, une femme se meurt. Sur un fond de musique imaginaire, elle se souvient
 Quarante-quatre ans avant, une petite fille naĂźt Ă  Baltimore : Eleanora est bĂątarde, noire, pauvre et trĂšs vite elle est confrontĂ©e Ă  la violence, Ă  la haine, au viol. Pour survivre, elle se prostitue, boit, se bat avant de dĂ©couvrir le trĂ©sor qu’est sa voix. L’AmĂ©rique du dĂ©but du XXe siĂšcle, encore terriblement raciste, adule pourtant cette chanteuse de blues, rebaptisĂ©e Billie Holiday, qui aura cĂŽtoyĂ© les plus grands jazzmen de son temps : Count Basie, Louis Armstrong, Benny Goodman
 Mais Lady Day brĂ»le la vie Ă  coups d’alcool, de drogue, de sexe. À l’apogĂ©e de son succĂšs, usĂ©e, abandonnĂ©e, elle meurt des suites d’une overdose.

 

VĂ©ronique Chalmet est journaliste, spĂ©cialiste de biographies de grands criminels ou de femmes au destin tragique comme Violette NoziĂšres. Sa connaissance du monde du jazz est Ă©poustouflante et ravira les connaisseurs ; son analyse de la vie tragique de Billie Holiday et son empathie Ă©vidente pour celle-ci, Ă©voquĂ©es d’une Ă©criture nerveuse et familiĂšre, en font un tĂ©moignage Ă©mouvant.