Billie Holiday.

CHALMET Véronique

Juillet 1959, dans un h√īpital new-yorkais, une femme se meurt. Sur un fond de musique imaginaire, elle se souvient‚Ķ Quarante-quatre ans avant, une petite fille na√ģt √† Baltimore¬†: Eleanora est b√Ętarde, noire, pauvre et tr√®s vite elle est confront√©e √† la violence, √† la haine, au viol. Pour survivre, elle se prostitue, boit, se bat avant de d√©couvrir le tr√©sor qu‚Äôest sa voix. L‚ÄôAm√©rique du d√©but du XXe si√®cle, encore terriblement raciste, adule pourtant cette chanteuse de blues, rebaptis√©e Billie Holiday, qui aura c√ītoy√© les plus grands jazzmen de son temps¬†: Count Basie, Louis Armstrong, Benny Goodman‚Ķ Mais Lady Day br√Ľle la vie √† coups d‚Äôalcool, de drogue, de sexe. √Ä l‚Äôapog√©e de son succ√®s, us√©e, abandonn√©e, elle meurt des suites d‚Äôune overdose.

 

Véronique Chalmet est journaliste, spécialiste de biographies de grands criminels ou de femmes au destin tragique comme Violette Nozières. Sa connaissance du monde du jazz est époustouflante et ravira les connaisseurs ; son analyse de la vie tragique de Billie Holiday et son empathie évidente pour celle-ci, évoquées d’une écriture nerveuse et familière, en font un témoignage émouvant.