MarlĂšne Dietrich : la scandaleuse de Berlin

BLED Jean-Paul

MarlĂšne Dietrich est aujourd’hui encore un mythe planĂ©taire. Elle a elle-mĂȘme Ă©tĂ© l’architecte de cette lĂ©gende nĂ©e de L’Ange bleu, et l’a entretenue en soignant son image pendant plus de cinquante annĂ©es. Elle a jouĂ© dans cinquante et un films dont beaucoup furent de grands succĂšs, puis sur les scĂšnes de music-hall du monde entier. SimultanĂ©ment, elle s’est opposĂ©e au rĂ©gime nazi jusqu’à quitter Berlin et demander la nationalitĂ© amĂ©ricaine, puis s’engager dans l’armĂ©e des États-Unis pendant la guerre.  Jean-Paul Bled, historien spĂ©cialiste de l’Europe germanique (Sophie de Habsbourg, NB avril 2018), analyse bien ce parcours. Une Ă©tude fouillĂ©e de sa filmographie montre ce que la star devait Ă  Joseph Von Sternberg. Celui-ci, Ă  partir d’une beautĂ© ordinaire, a crĂ©Ă© une femme fatale qui a rĂ©volutionnĂ© le cinĂ©ma parlant Ă  ses dĂ©buts. Elle-mĂȘme avait le gĂ©nie de savoir s’habiller somptueusement et Ă©tait scrupuleusement professionnelle. L’auteur Ă©numĂšre les nombreuses amours passionnĂ©es de cette femme libĂ©rĂ©e avec les grands noms de l’époque auxquels elle dictait ses rĂšgles. Il raconte aussi la vie du monde du septiĂšme art Ă  Berlin puis Hollywood. Cette biographie trĂšs documentĂ©e et objective fait redĂ©couvrir avec bonheur le destin exceptionnel d’une grande actrice et chanteuse du XXe siĂšcle. (H.V. et L.G.)