Beethoven et la fille aux cheveux bleus

MANTANUS Matthieu

Un groupe de rock britannique se rĂ©unit pendant une semaine dans la propriĂ©tĂ© italienne du chanteur, Mark, pour enregistrer son nouvel album. Le premier soir, Mark dĂ©couvre que leur nouvelle bassiste, Anna, est, malgrĂ© son look un peu punk, contrebassiste dans un grand orchestre classique, et qu’elle adore cette musique. En outre, elle est un puits de science sur la question, ce dont elle va, Ă  sa demande, le faire profiter. Tous les soirs, ils discutent de grands compositeurs et oeuvres du rĂ©pertoire classique : Beethoven et sa Pastorale, Schubert, Schumann et sa vie privĂ©e chaotique, Debussy, Stravinsky et Le sacre du printemps…   Le lecteur Ă  la recherche d’un roman se sentira flouĂ© ; la vague trame de dĂ©part n’est qu’un prĂ©texte pour un cours magistral sur l’Ă©volution de la musique classique depuis Beethoven, Ă  travers quelques portraits de compositeurs et oeuvres significatives ; il y est Ă©galement question du lien de la musique avec la peinture, de l’interprĂ©tation, de l’Ă©volution du statut d’artiste. Cela pourra peut-ĂȘtre intĂ©resser les Ă©lĂšves musiciens. Les autres risquent fort d’abandonner bien vite le livre, mal servi par des dialogues qui sonnent aussi faux que les personnages, dont l’issue amoureuse de la relation ne laisse planer aucun doute.   (M.D. et A.T.)