Au soir venant : vivre avant mourir

MÉDAM Alain

Le philosophe et chercheur Alain Médam, âgé, sait que la fin approche. Sa vie a été consacrée aux sciences humaines et son livre rassemble ses réflexions sur l’existence et les rapports humains. Dans une succession de courts chapitres et d’aphorismes, il envisage l’importance de la création. La peinture, la musique, opposées à la mort, c’est une manière de payer son dû au fait d’exister. De très nombreux sujets se succèdent : les arbres, passeurs du temps, les femmes, qu’il a beaucoup aimées et même enviées… Certaines formules sont belles ou bien trouvées (« Ai-je su aimer ? »), d’autres plus absconses (« l’humain crée l’homme qu’il crée »). Comme tout livre de pensées, il faut le parcourir et non l’avaler d’une traite, car la lecture n’est pas toujours aisée. Il n’en reste pas moins que ses interrogations, ses tâtonnements sur la vie, la mort, la beauté, notre approche de l’avenir, témoignent de son humanité et de la richesse de son parcours. (E.G. et A.Le.)