Au monde

RASCAL

Dans les contes de f√©es l‚Äôune d‚Äôelles, pench√©e sur le berceau du nouveau-n√©, lui pr√©dit l‚Äô avenir. Ici, ce sont les proches qui, un √† un, se pr√©sentent. Chacun, dans un rituel de bienvenue, dit √† celui qui vient ¬ę¬†au monde¬†¬Ľ et qui ignore tout de lui-m√™me¬†: ¬ę¬†Tu me ressembles¬†!¬†¬Ľ. En ombre chinoise dans le portrait de la premi√®re page, l‚Äôenfant ainsi accueilli prend visage, trait apr√®s trait. Mani√®re originale d‚Äô√©crire une histoire familiale, non sans humour, d‚Äôinscrire le nouveau venu dans une g√©n√©alogie s√©curisante, celle o√Ļ les siens le reconnaissent comme un des leurs sans pour autant lui d√©rober, d‚Äôentr√©e de jeu, son originalit√© absolue¬†: il est, √©videmment,¬† Unique. Le graphisme l√©ger de Rascal (Au son de la fanfare ; NB¬†: Avril 2011), la d√©licatesse et la transparence des couleurs sont au service d‚Äôun album de famille o√Ļ les visages, de face, de profil, entiers ou coup√©s et le texte tr√®s court qui les accompagne invitent √† une d√©couverte amusante de soi. Un album de naissance original.