Au bonheur des voiles : chroniques syriennes (2004-2005)

CHAUMET Stéphane

En 2004, Stéphane, français d’environ trente ans, vit à Lattaquié en Syrie. Il apprécie l’extrême hospitalité locale qui lui permet de rencontrer ceux qui vont devenir ses vrais amis. Chacun d’entre eux a une histoire singulière, difficile, surtout pour les femmes, voilées ou non, qui cherchent leur indépendance tout en gardant les traditions et affections familiales : ici un père général un brin despote, là un frère inquisiteur, une mère et une grand-mère inquiètes. Victor, homosexuel, original, artiste peintre, se laisse attendrir par l’espion chargé de le surveiller… Stéphane Chaumet, après l’Algérie (Même pour ne pas vaincre, NB avril 2011), dépeint la Syrie juste avant la guerre. À travers neuf chapitres dont chacun pourrait constituer une nouvelle, il décrit un personnage, une famille ou des lieux. Chaque personne, évoquée intimement, permet de faire comprendre le poids de la religion, des traditions, de l’hypocrisie et de la pression sociale. Écrit dans une jolie langue, avec sensualité et finesse, ce récit fait vivre la Syrie, la rue, les villages. On peut regretter une surabondance de figures féminines, d’aventures érotico-amicales, mais elle permet de mieux connaître les frères ou fiancés lointains…