Astraban. (La guilde ; 1.)

MARTIN Oscar, DRAGAN Miroslav

& &  

 

Astraban vient d’√™tre admis au sein de la prestigieuse acad√©mie d’alchimie. Ayant bien arros√© sa r√©ussite, le voil√† tout de suite mis √† l’√©preuve par une bande de brigands qui menace la vie d’une jeune fille. Chevaleresque, il essaye de la sauver mais d√©clenche un combat mortel. Alors que tout le monde le pense mort, il atterrit dans la maison de celle qu’il a sauv√©e. Il se met au service du p√®re de cette derni√®re et de ses compagnons. Le voil√† membre de la Guilde.

L’intrigue de cette qu√™te d’animaux anthropomorphes est classique et bien ficel√©e. Le h√©ros voit ses r√™ves, sa vie puis son coeur √©cras√©s sous la pression d’un monde sans piti√© dans lequel il est happ√©. Les couleurs sont vives, la cit√© portuaire bien d√©peinte, les personnages typ√©s, mais l’ensemble n’innove pas.