Arkange. (Les aventures d’Alex Rider ; 6.)

HOROWITZ Anthony

Alex a surv√©cu √† l’attentat organis√© par Scorpia (LJA, d√©cembre 2004) et se remet de sa blessure dans une clinique chic de Londres. Tout autre que lui se contenterait d’y couler des jours heureux. L’espion en herbe vole au secours d’un adolescent, fils d’un milliardaire russe qui construit un h√ītel dans l’espace Arkange, menac√© par un groupe √©co-terroriste oppos√© au projet.

Alex, qui n’en finit pas d’avoir quatorze ans, ren√Ęcle toujours √† suivre les directives du MI6 mais se retrouve, une fois de plus, lanc√© dans une aventure p√©rilleuse. Peu assidu au coll√®ge, il y a cependant acquis de solides notions de physique appliqu√©e qu’il met en oeuvre avec une inventivit√© √©poustouflante. Le lecteur sid√©r√©, ne cesse de trembler au fil d’un suspense √©chevel√© qui le m√®ne d’une clinique pour VIP √† un immeuble en feu, d’un ch√Ęteau grandiose √† une √ģle tropicale. Suspendu, mitraill√©, exp√©di√© sous l’oc√©an ou dans l’espace, le jeune homme jure √† chaque fois qu’on ne l’y prendra plus, et le lecteur esp√®re qu’il n’en sera rien !