Animaux solitaires

HOLBERT Bruce

Dans l’√Čtat de Washington en 1932, il n’y a pas que le New Deal et les barrages en construction sur la Columbia qui bouleversent les choses et les gens. Est-ce un serial killer qui laisse sur son chemin √† travers les r√©serves indiennes des cadavres atrocement mutil√©s ? Policier atypique √† la retraite, Strahl reprend du service pour une traque impitoyable. Son pass√© va se t√©lescoper avec le pr√©sent dans un monde sauvage o√Ļ le progr√®s n’a pas encore compl√®tement √©limin√© la barbarie…¬†Le premier roman de Bruce Holbert a pour cadre la r√©gion o√Ļ il a grandi et serait inspir√© de l’existence tumultueuse de son arri√®re-grand-p√®re. √Čcrit dans une langue assez crue et tr√®s vivante, √©voquant avec bonheur de somptueux paysages, le r√©cit d√©marre comme un produit s√©duisant du ¬ę nature writing ¬Ľ. On en profite jusqu’√† ce que l’abondance de personnages √©pisodiques pas toujours clairement situ√©s, les flash-back compliqu√©s et la multiplication de sc√®nes d’horreur mettent l’attention √† l’√©preuve. Des r√©flexions philosophiques assez banales, √©maill√©es de citations de Shakespeare et de r√©f√©rences bibliques conduisent √† un d√©nouement apocalyptique un peu d√©cevant dans sa forme.