Anges et pigeons. (Mamette ; 1.)

NOB

& &  

 

Mamette semble fuir le bruit dans le jardin public o√Ļ elle retrouve Mam’zelle Pinsec, mais elle ne craint ni les pigeons envahissants ni les enfants qui jouent. Toujours prompte √† soutenir le moral de ses amies, elle garde un contact joyeux avec son mari d√©funt. Et quand une voisine lui demande de garder son fils un mercredi, elle s’empresse d’accepter. D’abord encombr√©e de ce gamin sans mani√®res, au langage hardi et √† la casquette viss√©e sur le cr√Ęne, elle lui fait d√©couvrir les jeux et distractions de jadis et tous deux finissent par s’apprivoiser.

Choc des cultures entre deux g√©n√©rations caricatur√©es avec humour : Mamette, avec son chignon haut perch√© et son caddie, prompte aux orgies de m√©nage et de petits g√Ęteaux, est une a√Įeule comme on en voit dans les spots t√©l√©vis√©s. Elle √©voque plut√īt une arri√®re grand-m√®re pour les adolescents d’aujourd’hui : la sant√© chancelle, la solitude p√®se parfois quand la famille se fait distante, et le monde semble de plus en plus incompr√©hensible. Sa gentillesse et son punch dynamitent les st√©r√©otypes et parlent avec humour du grand √Ęge dans un dessin sobre aux couleurs fan√©es.