2 ou 3 enfants bien dodus pour 9 personnes.

BOUCHARD André

& & &

 

Les sept petites ogresses se désespèrent de manger tous les jours du chasseur gras, poilu et sentant la chaussette. Leur père attentionné saute donc dans sa voiture, en quête d’enfants dodus. Chou blanc au village, il ne reste qu’une vieille sorcière. À la ville, après avoir dévoré le boucher et son étal, il découvre que le loup s’est invité dans son coffre, ce qui lui vaut des remarques de la maréchaussée en costume d’empire. Comprenant que les enfants sont enfermés dans une école inaccessible, ogre, loup et sorcière se rabattent finalement sur un chasseur svelte et propret, sauce chasseur. La recette, hilarante, figure en dernière page.  

Cette histoire loufoque, √† l‚Äôhumour d√©capant et aux rebondissements inventifs, m√™le sans h√©sitation les √©poques, les r√©f√©rences prosa√Įques ou litt√©raires, et les jeux de mots. Elle est illustr√©e en pleine page de dessins caricaturaux, crayonn√©s de noir.