Prix Livrentête 2022

Regard de Sophie Van der Linden, marraine du Prix, sur les lauréats
Palmarès 2022

          

Sophie Van der Linden, marraine du Prix Livrentête

Je suis sincèrement déçue de ne pouvoir être parmi vous aujourd’hui alors même que les conditions sanitaires permettent la reprise de cette cérémonie comme nous l’avons toutes et tous connue et aimée. J’en garde le souvenir vivant alors même que je suis à distance.

Je voudrais d’abord saluer le travail forcément exceptionnel qui a permis de retrouver presque 20 000 lecteurs, une proportion proche de l’avant crise. Alors que chacun sait les conditions difficiles dans lesquelles se trouvent aujourd’hui les bibliothèques, c’est un signe de mobilisation sans pareil.

Qu’une telle sélection, qualitative, variée, aussi exigeante que divertissante ait pu circuler auprès d’un si grand nombre de lecteurs est une grande réjouissance pour tous ceux qui se préoccupent de lecture et de littérature jeunesse dans le contexte actuel.

Concernant les titres lauréats, j’observe que l’humour a une fois encore remporté les suffrages, aussi bien du côté des albums que des BD pour enfants. Mais attention, les auteurs plébiscités, comme Clémentine Mélois ou encore Sophie Guerrive, ne sont certainement pas de celles et ceux qui donnent dans l’humour le plus commun. Expérimentations narratives et humour absurdes, formes particulièrement subtiles à apprécier, dominent ainsi ces plébiscites.

Côté albums à partir de 5 ans, les jeunes lecteurs ont par ailleurs très largement voté pour Tigre. Une narration ample, menée avec une grande efficacité de moyens, aux images chaleureuses et accueillantes. Ce besoin de récits est certainement à considérer avec intérêt.

Côté romans, on peut constater que l’aventure reste un genre structurant dans les goûts des lecteurs, tandis que le choix d’un thriller pour les ados, Plein gris, montre qu’ils savent aussi se détacher des attentes et s’intéresser non seulement à un genre peu représenté en littérature jeunesse, mais qui est, en la matière, un texte à l’écriture littéraire et au style impeccables.

Enfin, le succès dans les votes de la bande dessinée ELLE(s), la nouvelle(s) qui aborde la question des identités multiples, nous rappelle l’essence même de la littérature jeunesse : s’adresser aux enfants et aux adolescents en fonction de leurs besoins et des spécificités de leur âge, sans surplomb ni moralisme.

Peu de prix, associant exigence d’une sélection établie en toute indépendance sur l’intégralité de la production et vote libre d’un grand nombre de lecteurs nous permettent de mesurer l’importance d’un tel dispositif, et nous encouragent à poursuivre nos efforts communs pour le développement d’une littérature de jeunesse aussi créative qu’attentive aux jeunes lecteurs auxquelles elle s’adresse.

Bravo et merci à toutes et à tous.

Sophie Van der Linden, le 24/05/2022

Palmarès 2022

Cliquer sur une couverture pour accéder à la critique du livre

Livrentête Albums

À PARTIR DE 3 ANS :
Un loup sort dans la nuit
Clémentine MÉLOIS et Rudy SPIESSERT
(Ecole des loisirs)

À PARTIR DE 5 ANS :
Tigre
Jan JUTTE
(Les Éditions des Éléphants)

Livrentête de 7 à 15 ans

PREMIÈRES LECTURES À PARTIR DE 7 ANS :
Moustique répond toujours présent
Sophie GUERRIVE
(Les Fourmis Rouges)

À PARTIR DE 9 ANS :
Mari Moto. Seule contre l’ouragan
Dorothée de MONFREID
(Seuil Jeunesse)

À PARTIR DE 11 ANS :
La folle épopée de Victor Samson
Laurent SEKSIK
(Flammarion Jeunesse)

À PARTIR DE 15 ANS :
Plein gris
Marion BRUNET (PKJ)

Livrentête Bandes dessinées

PREMIÈRES BANDES DESSSINÉES À PARTIR DE 7 ANS :
Fox & Lapin ; 1
Beth FERRY et Gergely DUDÁS
Albin Michel Jeunesse

À PARTIR DE 10 ANS :
Iruma à l’école des démons ; 1
Osamu NISHI
(Nobi Nobi)

À PARTIR DE 13 ANS :
La Nouvelle(s) (Elles ; 1)
Kid TOUSSAINT et Aveline STOKAR
(Le Lombard)