Yankov

HAUSFATER Rachel

Quand Buchenwald fut lib√©r√© √† la fin de la guerre, on y trouva un millier d’enfants juifs, rescap√©s des camps de la mort. Yankov, 11 ans, fut l’un de ceux-l√† et raconte comment il finit par se sortir de ce cauchemar. Apr√®s avoir √©t√© nourri et habill√© tant bien que mal, il se retrouve en France dans une maison d’enfants o√Ļ, conditions mat√©rielles mises √† part, il ne sent pas vraiment la diff√©rence. Mais le jour o√Ļ le directeur est remplac√© par une femme, tout va changer et il va peu √† peu pouvoir recommencer √† vivre. ¬†Hant√© par l‚Äôhorreur des camps, Yankov dit sa lente r√©adaptation √† une vie normale mais il a tant de ¬ę¬†haine √† jeter au monde, tant de chagrin √† √©touffer¬†¬Ľ. Comment oublier, redevenir un √™tre humain, rattraper le temps vol√©, faire remonter les souvenirs du temps d‚Äôavant, retrouver le droit de r√™ver √† l‚Äôavenir. Avec beaucoup d‚Äôintelligence, une √©ducatrice lui redonne le go√Ľt de vivre, vivre pour ceux qu‚Äôil a perdus. Indissociables, la col√®re et la douleur reviennent comme une litanie au fil de ce r√©cit poignant servi par une √©criture lapidaire, empreinte d‚Äôing√©nuit√© et de po√©sie, o√Ļ les mots sont durs et font mal.