Week-end à New York

MARKOVITS Benjamin

Paul Essanger, joueur de tennis professionnel en fin de carri√®re, habite √† New York avec sa compagne Dana et leur fils de deux ans. √Ä l‚Äôoccasion de sa participation √† l‚ÄôUS Open, ses parents, fr√®res et soeurs, leurs conjoints et leurs enfants ont pris habitude de se retrouver pendant un week-end. Tous ensemble, ils se d√©placent, vont au restaurant, encouragent leur champion, s‚Äôinqui√®tent les uns des autres.¬†¬†Racont√© avec simplicit√©, le fonctionnement interne du groupe familial est auscult√© dans ses moindres d√©tails. C‚Äôest une vision r√©aliste des interactions et pesanteurs in√©vitables entre personnes qui se veulent du bien. Il peut √™tre difficile, parfois insupportable, de se voir dans le regard des autres : pour les parents bient√īt √† la retraite, la prise de conscience de l‚Äô√Ęge et de la vieillesse √† venir, la sollicitude des plus jeunes ; pour un sportif, la peur de d√©cevoir ou de d√©m√©riter ; pour sa compagne, s‚Äôint√©grer et adh√©rer √† son modus vivendi, partager l‚Äôadmiration commune en taisant le quotidien morose. Ententes √©lectives, confidences partag√©es, interrogations douloureuses et renoncements divers ne doivent pas nuire √† la bonne humeur. Bien vu, mais un peu long. (M.-A.B. et M.S.-A.)