Web Mortem

ADAMO Christine

Hammond Mac Leod, jeune et brillant directeur de l’École de Sciences et Techniques de Saint Andrews en Écosse, est soupçonné d’avoir tué sa jeune maîtresse, originaire d’Europe Centrale. La police s’intéresse d’autant plus à lui que deux autres meurtres ont déjà été perpétrés dans l’enceinte de sa faculté. Aidé par une jeune journaliste du Guardian, il s’enfuit et se cache à New York où de nouveaux assassinats ont lieu, selon le même mode opératoire. Mac Leod découvre que toutes les victimes connaissaient une langue ancienne très rare. Un jeu vidéo particulièrement diabolique va le mettre sur la piste du criminel. Christine Adamo, docteur en sciences de l’information et de la communication, met ses connaissances scientifiques au service de sa fiction (cf. Requiem pour un poisson, (NB février 2005). La théorie sur l’origine du langage et l’appropriation de ce dernier par l’homme sert ici de prétexte à une intrigue prenante mais complexe. Les invraisemblances abondent, les événements se succèdent sans beaucoup d‘articulation entre eux. Le jeu vidéo, mêlant passé et présent et fil conducteur du récit, est d’une trop grande subtilité. Dommage, vulgariser une thèse scientifique par l’entremise d’une intrigue policière était une idée intéressante !