Vivre, penser, regarder

HUSTVEDT Siri

Siri Hustvedt a regroupé articles de presse et textes de conférences qu’elle a écrits entre 2005 et 2011. Elle se veut proche du lecteur, s’exprime à la première personne, parle de sa famille, de ses migraines, de son activité bénévole dans un asile psychiatrique… Sa connaissance de la psychanalyse, son intérêt pour les neurosciences, l’art et la littérature, sa vocation de romancière (Un été sans les hommes, NB juillet 2011) fécondent une pensée qu’elle développe en trois volets. Dans « Vivre », elle parle de son expérience personnelle. Elle poursuit avec « Penser », plus spéculatif, et se penche sur les mécanismes de la mémoire, de l’imagination, de la perception, du désir, des rêves, de l’émotion. La dernière partie, « Regarder », est consacrée à l’art visuel : Goya y côtoie Louise Bourgeois dans ce processus de création qui abolit les frontières et fait jaillir l’émotion. D’une très grande richesse d’érudition et de pensée, parfois ardu, ce volumineux essai révèle ce qui nourrit l’oeuvre de l’auteur, l’intersubjectivité.