Vermicelle au pays des sourds

CAPOSSELA Caroline

Un garçon de quatorze ans, Vermicelle, souffre du syndrome de Pencher, maladie étrange qui stoppe la croissance, émousse chaque sens, jusqu’à une mort certaine et prématurée… Ses facultés intellectuelles décuplent autant que ses forces diminuent ; il a une intelligence d’adulte, est amoureux de la petite Diane, mais devient méchant dès que ses amis grandissent, comme son frère Thomas. Ses parents sont fous d’inquiétude et l’entourent de tout leur amour. Mais veut-il vraiment guérir, comme son ami Dorian qui, avec la même maladie que lui, réagit très différemment ? Qui Diane préfère-t-elle ? Ce curieux roman, écrit à la première personne, peut être considéré comme un conte abordant, avec une dimension fantastique et presque philosophique, l’enfance, la vie, la mort, le désir de vivre, d’aimer. Il est bien écrit, dans un style classique, mais déroute par son côté irréel et réel à la fois. L’intérêt reste soutenu, jusqu’à une fin assez étonnante qui éclaire toute l’histoire. L’idée est originale et fait réfléchir. L’auteure, titulaire d’un DEA de lettres modernes, écrit là son premier roman.