Une joie féroce

CHALANDON Sorj

Du 18 décembre 2017 au 21 juillet 2018 s’écoulent sept mois de la vie de Jeanne, libraire, la quarantaine, et mariée à Matt, très pris par son métier. La mort de leur fils unique a fragilisé le couple. Et le sort semble s’acharner : une douleur au sein et le diagnostic tombe : un cancer ! La timide Jeanne doit trouver une stratégie pour affronter seule la maladie. Pas vraiment seule pourtant, car dès sa première chimio elle fait la connaissance de Brigitte, puis d’Aïssa et de Mélody. Ensemble elles se bâtissent une « citadelle » et deviennent soeurs d’armes.  Inspiré par son histoire personnelle, Sorj Chalandon (Le jour d’avant, NB novembre 2017) trouve les mots justes pour raconter sans pathos un cancer : le K, cette majuscule agressive qui figure sur le dossier des malades. Son héroïne, et narratrice, combat avec panache cette tumeur qu’elle appelle le camélia. La description du protocole des soins, l’analyse psychologique, la fuite du conjoint, la force de l’amitié, tout sonne juste et émeut. Mais on peut regretter que le romancier ait imaginé une seconde partie pour le moins farfelue : un hold-up peu crédible, façon gang des postiches, qui affadit ce beau texte. (A.-C.C.-M. et M.-C.A.)